• PRINCIPE

    La liposuccion consiste à enlever l’excès de graisse par aspiration au moyen d’une canule rentrée par de toutes petites incisions de la peau dissimulées le plus souvent dans un pli cutané naturel. En pratique, la liposuccion peut s’appliquer à un grand nombre de régions du corps: « la culotte de cheval » bien sûr, mais aussi les hanches, l’abdomen, les cuisses, les genoux, le menton… Cette opération a le gros avantage de ne laisser que de très petites cicatrices qui s’atténuent, voire disparaissent, avec le temps.

  • Consultation pré-opératoire

    Un bilan pré-opératoire sera effectué. Une ordonnance de panthy vous sera prescrite, à essayer impérativement sur place, pour vérifier qu’il vous convient. Vous devrez prendre votre taille habituelle. Attention, la lipoaspiration est contre-indiquée dans certains cas : personnes obèses, grands fumeurs, femme sous pilule, risque important de phlébite ou d’embolie pulmonaire.

  • L’intervention

    Après infiltration de solutions qui liquéfient les graisses, le chirurgien fait des minuscules incisions de 1 millimètre. Par des mouvements d’allers-retours, il aspire les cellules graisseuses à l’aide de canules branchées sur un aspirateur. Les incisions sont ensuite fermées à l’aide d’un fil résorbable et recouvertes d’un pansement. Le chirurgien fait les incisions dans les plis naturels de la peau. Les petites cicatrices qui en résultent sont donc totalement invisibles.Le patient est opéré sous anesthésie générale.

  • Quel est la durée de l’hospitalisation ?

    Une liposuccion minime se fait en ambulatoire. Une liposuccion plus importante nécessite une hospitalisation de 24 heures.

  • Suites

    Pendant deux ou trois jours, on peut ressentir un endolorissement des zones sculptées qui s’atténue rapidement. On a l’impression d’avoir été rouée de coups, on est couvert de bleus. C’est tout à fait normal. Des ecchymoses apparaissent avec un œdème (gonflement); les ecchymoses peuvent persister pendant deux à trois semaines tandis que l’œdème se résorbe plus lentement. Les améliorations apparaissent dès la première semaine, mais la survenue d’œdèmes et d’hématomes post-opératoires fait que le résultat d’une liposuccion ne peut être évalué avant 3 mois. Le port d’un vêtement compressif (gaine) sera prescrit pendant deux semaines à un mois. La pratique d’une activité physique régulière et un régime alimentaire adapté sont recommandés.

  • Complication

    Comme toute intervention chirurgicale, une lipoaspiration peut avoir quelques rares complications générales telles que : infection, hématome ou complication anesthésique. En général, une lipoaspiration comporte en fait très peu de conséquence locale durable. L’oedème et les ecchymoses se résorbent. Dans certains cas, si la peau ne doit pas bien réagir, il sera conseillé de laisser un peu de graisse pour assurer un maintien à la peau non élastique.

  • Résultat

    Les premiers résultats de la liposuccion se voient entre 1 à 3 mois selon la zone opérée. Toutefois, la peau met 3 à 6 mois pour se rétracter définitivement sur les nouveaux galbes. Les résultats sont stables si le patient a une bonne hygiène de vie : alimentation équilibrée et activité physique. Pour conserver les résultats de la liposuccion en cas de prise de poids minime, le patient peut faire quelques séances de morpholiposculpture.