• PRINCIPE

    La liposuccion consiste à enlever l’excès de graisse par aspiration au moyen d’une canule rentrée par de toutes petites incisions de la peau dissimulées le plus souvent dans un pli cutané naturel. En pratique, la lipoaspiration peut s’appliquer à un grand nombre de régions du corps: «la culotte de cheval» bien sûr, mais aussi les hanches, l’abdomen, les cuisses, les genoux, le menton… Cette opération a le gros avantage de ne laisser que de très petites cicatrices qui s’atténuent, voire disparaissent, avec le temps.

  • Consultation pré-opératoire

    Un bilan pré-opératoire sera effectué. Une ordonnance de panthy vous sera prescrite, à essayer impérativement sur place, pour vérifier qu’il vous convient. Vous devrez prendre votre taille habituelle. Vous rencontrez votre chirurgien, le médecin anesthésiste, et tout le personel para-médical avant de l’intervention, les infirmières administrent une pré-médication sous forme d’un léger calmant, pour permettre aux patientes un peu anxieuses d’attendre l’opération de façon plus sereine. Il sera pratiqué une douche avec un médicament antiseptique (bétadine) avant l’intervention. Attention, la lipoaspiration est contre-indiquée dans certains cas : personnes obèses, grands fumeurs, femme sous pilule, risque important de phlébite ou d’embolie pulmonaire.

  • L’intervention

    La lipoaspiration nécessite 1h à 2h de temps, avec des extrêmes oscillant entre 30 mn et plusieurs heures selon les territoires traités et les quantités aspirées. Votre chirurgien réalise de petites incisions placées judicieusement, afin de permettre le passage de petites canules (dont le diamètre varie de 3 à 5 mm) qui vont aspirer la graisse. Ces incisions sont ensuite suturées, un pansement léger est placé avant de passer le vêtement compressif (gaine ou panty) qui est indispensable et qu’il vous faut porter pendant un mois. Le vêtement permet de plaquer la peau, de réduire l’œdème et les ecchymoses ; il facilite le redrapage cutané permettant d’obtenir une nouvelle silhouette. Votre chirurgien peut vous prescrire des antibiotiques pour prévenir une infection. Ne vous attendez pas à un résultat immédiat ; en effet les zones aspirées sont un peu gonflées et ecchymotiques (bleus) après l’opération et vous ressentirez une sensation de chaleur. La douleur peut être contrôlée à l’aide de médicaments prescrits par votre chirurgien mais vous vous sentirez un peu raide et engourdi(e) pendant quelques jours. Vous pouvez présenter une perte de sensibilité de la zone aspirée ; ne vous inquiétez pas, ce phénomène est temporaire. Des épanchements peuvent se produire dans les zones aspirées (séromes) et pour des volumes aspirés supérieurs à deux litres. Ces séromes se traitent par des séries de ponctions évacuatrices au cabinet de consultation.

  • Quel est la durée de l’hospitalisation ?

    Le patient doit prévoir 1 journée dans la clinique

  • Suites

    Des bleus impressionnants et un oedème peuvent s’installer pendant quelques semaines. Il est nécessaire de porter un panty pendant huit jours et huit nuits. Pas de sport avant un mois.

  • Complication

    Toute intervention, si minime soit-elle, comporte des risques. Lors de l’opération chirurgicale de lipoaspiration, les vraies complications sont exceptionnelles.

  • Résultat

    Si les cellules graisseuses ne réapparaissent plus par la suite, il ne faut pas pour autant se laisser aller à la gourmandise. Un bon équilibre nutritionnel est indispensable.